Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Avenir sans Pétrole

Vers des territoires résilients en 2030: conférence au Parlement Européen

24 Mars 2014 , Rédigé par Benoît Thévard

En 2012, le député européen Yves Cochet me demandait de réaliser une étude sur les impacts du pic pétrolier sur l'Union Européenne. J'ai évidemment accepté cette proposition et après avoir travaillé pendant six mois, j'ai présenté mes conclusions à l'occasion d'un colloque au Parlement qui a rassemblé environ 160 personnes. Le rapport "l'Europe face au pic pétrolier" a été imprimé à 1500 exemplaires, distribué à tous les députés européens ainsi qu'à quelques responsables politiques français et téléchargé plusieurs milliers de fois. Il a été traduit en anglais et il est désormais disponible en version italienne.

Visiblement satisfait par mes travaux, Yves Cochet m'a recontacté fin 2013 pour me proposer un nouveau rapport:

Vers des territoires résilients en 2030

Énergie, Transports et alimentation

Vers des territoires résilients en 2030: conférence au Parlement Européen

J'ai accepté sans hésitation, malgré le défi que représentait le délai très court. En effet, j'avais deux mois pour réaliser ce travail, dont l'objectif était de déterminer les meilleures issues possibles pour les territoires, dans la perspective des crises actuelles et futures.

Le fait qu'Yves Cochet me renouvelle sa confiance ne pouvait que me réjouir, car ce travail m'a permis de travailler sur les solutions après avoir traité du problème. Il ne suffit pas de passer son temps à analyser les choses qui ne vont pas, il faut construire une vision positive et réaliste dans un contexte contraint et instable.

C'est pourquoi le thème de la résilience s'est avéré particulièrement approprié. Vous qui êtes lecteurs de mon blog, vous savez que je mets en avant la résilience comme étant le concept le plus pertinent pour faire face aux adversités qui s'annoncent. Cette étude a été l'occasion de rassembler des innovations techniques, économiques et sociales pour proposer des orientations cohérentes. J'ai puisé dans la multitude d'initiatives que l'on peux trouver sur nos territoires pour tenter de les mettre en harmonie et concevoir une vision pragmatique, optimiste et désirable de nos sociétés.

Le rapport sera disponible après le colloque au Parlement Européen qui aura lieu le 3 avril prochain à Bruxelles. Vous pouvez vous inscrire afin d'assister à cette conférence dont le programme est le suivant:

9h00 Introduction par Yves Cochet, député européen

9h05 - 9h35 Présentation de l'étude :

"Vers des territoires résilients en Europe en 2030"

Benoît Thévard, ingénieur consultant

9h35 - 9h45 Répondant, Michael Cramer, député européen

9h45 - 11h00 Table-ronde

  • Carl Schlyter, député européen
  • Laure Dobigny, enseignante-chercheuse à l'Université Paris 1-Sorbonne
  • Michel Wautelet, professeur à l'Université Mons-Hainaut
  • Pablo Servigne, ingénieur agronome

11h00 - 12h00 Échanges avec la salle

Vers des territoires résilients en 2030: conférence au Parlement Européen

Partager cet article

Commenter cet article

pic16f88 25/04/2014 19:00

Bonjour,

je viens de trouver cet exemple en permaculture : plus de 2000 variétés d'arbres fruitiers sur environ 2000 m² ... dont 82 agrumes et ceci en Belgique ! la température moyenne l'hivers et de 3 à 5 degré supérieur à l'extérieur .

http://www.bio-logiques.org/index.php?option=com_content&view=article&id=175:fraternites-ouvrieres-a-mouscron&catid=100&Itemid=518

ça fait rever , donne plein d'idée et beaucoup d'espoir dans l'avenir .

Vive la permaculture et l'agroforesterie .

naturel 07/04/2014 08:29

Bonjour,

j'ai 4 nectariniers , 6 pechers ,tous atteints severement par la cloque du pêcher .
La résilience ,passera certes par une plus grande vigilance des particuliers sur leurs actes , mais il faudrait aussi criminaliser le fait de vendre des plants qui tombent systématiquement malade et qui necessite systématiquement un traitement .
Ils ne te vendent pas un arbre frutier , ils te vendent une maladie ! Bientôt il pousseront le cynisme en vendant le lot simultanément .Mesdammes et monsieurs , -20 sur le lot : la maladie ( l'arbre fruitier ) et le traitement , vous faites une affaire ... ils sont fous !
En attendant j'essaye les remèdes trouvés sur le net , ail et morceau de zinc aux pieds des nectariniers et pechers , et si au bout de 2 ans pas de resultat je vire les arbres pour quelques choses qui ne tombent jamais malade .

laurence 28/04/2014 20:32

Curatif (si l'on peut dire car la plante se soigne toute seule en fait, mais il s'agit de la booster car cela lui demande beaucoup de réserve) : enlever les premières feuilles touchées par la cloque. apporter du fumier ou mieux du worm tea (liquide qui sort du lombricompost), dilué à 20% en arrosage ou à 10% en aspersion foliaire. Si vous n'avez pas de worm tea, vous pouvez utiliser du purin d'ortie.

préventif : suspendre dans des petits filets des coquilles d'oeuf

naturel 18/04/2014 10:11

Bonjour,

j'essaye d'appliquer tout ce qui tourne autour de la permaculture , l'agroforesterie et de l'augmentation du niveau de resilience . faire dépendre la récolte d'un traitement , surtout dans un contexte de décroissance forcée à cause du pic des energies fossiles , représente un gros risque de voir une année tout perdre à cause d'une rupture d'appro en bouillie bordelaise ou autre et quand bien même la BB ce n'est pas donnée . J'ai 10 pechers et nectariniers , ils sont petits , donc facile à traiter si je le souhaite , mais une fois à maturité je ne me vois pas traiter 10 arbres de 3 à 4 mètres de hauteurs et 4 mètres de large . Même si la bouillie bordelaise est tolérée en agriculture bio , mettre autant de produit qui finira dans la terre et qui attaquera la vie du sol ... J'ajoute que le résultat n'est pas toujours garantie à 100 % avec la BB et si on ne repasse pas derrière pour virer les feuilles atteintes , ça finit quand même par toucher tout l'arbre . En cherchant j'ai trouvé des variétés peu sensibles , je vais tout remplacer par ces variétés . Dommage que je n'ai pas eu connaissance de ces variétés avant .

cous 11/04/2014 23:38

Sur les brugnons et les pêchers, une légère pulvérisation de bouillie bordelaise ( sulfate de cuivre, pas trop dangereux je crois) quelques jours juste avant l'éclosion des bourgeons et jamais de "cloque du pêcher". Cette année, la récolte s'annonce très abondante (pas de gel, bonne pollinisation par abeilles et bourdons). Région Pyrénées.

VACHETTE Philippe 25/03/2014 13:42

On attend ce rapport avec impatience.....mais en sachant qu'EDF travaille à l'envers et vise à baisser à 50 % la par du nucleéaire, non pas en ferment des centrales mais en augmentant à fonc la conso. d'electricité avec un parc identique voire dopé à l'EPR !!!!

Loïc 25/03/2014 08:24

Bonjour, Je lirai votre travail.

Sur le sujet, si vous ne l’avez pas encore lu, je vous conseil très vivement l’article suivant :

http://turbulence.org.uk/turbulence-5/potatoes-and-computers/



Aussi, c’est un détail mais j’espère que vous avez pensé au objets fabriqués et conçus pour durer et pour être réparables le plus localement possible, à l’inverse des objets à obsolescence programmé en somme…

sylviane platano 25/03/2014 06:57

Bonjour...rapport vu et lu en son temps, et grand merci de l'avoir mis en ligne. Il n'y aura pas de résilience sans véritable démocratie, celle qui relève de la compréhension et de la participation de terrain permanente, même si je ne crois plus aujourd’hui et malheureusement qu'en une résilience individuelle.
Résilience est en effet un terme particulièrement bien choisi pour évoquer ce qui nous attend en dépit de la foi dans un bon timing pour la science et la politique, qui seront l'une et l'autre en retard désormais face à la déplétion.
J'attends votre rapport avec impatience, et encore merci à tous ceux qui, avec vous même, tentent d'éclairer le profane face à la fin de l'aventure pétrolière de l'humanité.
Sylviane Platano