Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Avenir sans Pétrole

Hollande au plus bas dans les sondages: une opportunité à saisir !

20 Mai 2014 , Rédigé par Benoît Thévard

Les sondages nous disent que moins d'un français sur cinq serait satisfait de l'action de notre président de la République. Evidemment, c'était prévisible puisque chaque nouveau président bas le record d'insatisfaction de son prédecesseur, et que tous annoncent une relance économique et une baisse du chômage qui ne viennent pas. La seule chose qui continue de croître sur notre vieux continent, ce sont les inégalités. Inutile de démontrer, une fois de plus, que la fin de la croissance du PIB est inéluctable: seules les personnes qui n'ont pas envie de le comprendre restent persuadées que la croissance infinie reste possible.

Hollande au plus bas dans les sondages: une opportunité à saisir !

Lors de mes conférences, les gens me demandent souvent s'il est vraiment possible que nos dirigeants ignorent à ce point les réalités de notre monde. C'est une question difficile à laquelle on peut trouver plusieurs réponses. Certains n'ont simplement pas conscience du problème et s'en contentent par fainéantise. Il est toujours plus facile de répéter les mêmes choses que ses prédécesseurs sans réfléchir au bien fondé des mécanismes engagés. D'autres ne prennent pas la mesure des phénomènes. Ils ont compris un certain nombre de limites auxquelles nous sommes confrontés, mais les mesures à prendre sont tellement radicales que les phénomènes physiques les plus élémentaires sont relégués dans la case "écologie" et mis à la marge pour donner la priorité aux VRAIS problèmes.

Reste l'explication du système électoral, de la représentativité et de la démocratie. Le fonctionnement de nos institutions tend à déresponsabiliser les citoyens en confiant le pouvoir à des êtres providentiels qui promettent de décrocher la lune avec un escabeau. Ainsi, le responsable politique que vous avez élu, qui avait sa tête placardée sur tous les murs de votre ville, de votre département, de votre région ou de votre pays, sera responsable à lui seul de toutes les réussites et de tous les problèmes qui pourront survenir.

Question: La croissance n'est plus là ?

Réponse: Le président est incompétent !

Mais ce n'est pas la faute de François Hollande, ni de Nicolas Sarkozy ou de n'importe quel autre président précédent. C'est la suite normale des choses. La faute (grave) de François Hollande, c'est de promettre la lune alors que pour ne rien arranger, l'escabeau est devenu un tabouret depuis l'effondrement de 2008. C'est pourquoi, chaque électeur peu curieux de comprendre le pourquoi du comment, seul devant son poste de télé, laisse grandir son mécontentement et perd la confiance qu'il avait offerte aux marchands de rêves.

Hollande au plus bas dans les sondages: une opportunité à saisir !

C'est la grande peur d'un président ou de n'importe quel élu: perdre la confiance des électeurs et se faire dégager lors du prochain passage aux urnes. Et c'est là que je veux en venir.

S'il continue sur cette voie, François Hollande disparaitra aux prochaines élections et il le sait. En effet, c'est un président de gauche que les électeurs de droite ne supportent pas, qui mène une politique de droite que les électeurs de gauche ne supportent pas.

Quelle formidable opportunité pour notre Nation ! Si on en croit les sondages, nous avons un président élu qui n'a plus rien à perdre et qui peut tenter le tout pour le tout, maintenant. Un président qui peut enfin mettre en oeuvre le changement qu'il a promis puisqu'il ne risque plus rien.

Monsieur Hollande,

La seule issue pour notre pays et pour l'Europe, c'est la transition vers une société nouvelle. Nous devons définir un nouveau modèle de société qui peut fonctionner sans croissance du PIB, qui mise sur la décentralisation, la relocalisation, la résilience des territoires, la réparation des terres agricoles et des cours d'eau, la solidarité et la coopération, la sobriété et la diversité, le partage équitable du travail, du foncier, des ressources naturelles.

Vous avez les mains libres, dégagées des sondages et des enquêtes de satisfaction, pour marquer l'histoire en proposant un véritable virage, une orientation ambitieuse et courageuse pour proposer une vie meilleure avec un avenir désirable, équitable et soutenable.

Bien sûr, vous allez vous attirer des ennuis, car les gagnants du système en place ne pourront supporter l'idée même d'une redistribution. Mais vous aurez par ailleurs des millions de personnes qui vont sortir de chez eux pour construire cette société nouvelle. Ces millions de personnes de tous âges ne désirent qu'une chose: avoir un rôle à jouer.

Monsieur Hollande, saisissez cette chance avant que le fascisme revienne, avant que l'austérité ne condamne nos démocratie à la haine et à la révolte. C'est une occasion unique de marquer l'histoire par votre volontarisme, par votre capacité à bousculer. Saisissez cette chance avant qu'il ne soit trop tard.

Partager cet article

Commenter cet article

Bouddha 29/10/2014 09:05

Un sondage sur la cote de popularité d'un politicien?... Un manque de sérieux pour pondre un article. Ces bandits ne sont pas assez humain pour qu'on s'y arrête.
M. Thévard ressaisissez-vous!

StephT 26/10/2014 17:49

Soyons réaliste. M. Hollande, malgré ces bons vœux, ne changera pas, car ce n'est pas lui qui décide réellement, on le sait bien, ce sont les financiers. Par contre, ce qui peut changer, sans attendre qu'un quelconque décideur en haut lieu ne leur donne le feu vert, c'est chacun de nos concitoyens. Il ne s'agit pas de les moraliser pour leur expliquer qu'il faut éteindre la lumière en quittant la pièce, de les embrigager ou je ne sais quoi, mais il s'agit de leur offrir un espace où rêver, apprendre, agir ensemble localement. Très localement, ce sont parfois des conseils municipaux qui prennent cette initiative (par exemple à Saillans), mais plus souvent, ce sont les citoyens eux mêmes qui se prennent en main. Ça s'appelle une initiative de transition...
Peut-être que M. Hollande aurait bien envie de disposer de ce type d'espace pour construire la société dont lui-même rêve et que sa position de Président de la République ne lui permet pas de bâtir. Car la société, c'est nous tous.

José 29/09/2014 14:43

Flanby a continué à baisser dans les sondages, et il a choisi: ce sera la croisade contre l'infidèle, en appui à Saint Obama.

bz 19/06/2014 13:22

L'opinion du RAC sur la transition énergétique proposée par Ségolène Royal :
http://www.rac-f.org/Transition-energetique-tout-ca

JCC 27/05/2014 20:46

Et voila la réponse d'un des intellectuels qui dirigent le pays (Manuel Valls) : "S'il y avait (...) une alternative aussi évidente à (gauche de) la politique du gouvernement, alors votre parti aurait fait (...) un autre score à l'occasion des élections municipales ou à l'occasion des élections européennes",
Tout est dit...
Pour Nicole : vous plaisantez j’espère.
A Cholet : vous n'avez plus que 7 milliards d'humains à convaincre de changer individuellement et, en plus, il faudra envisager de changer les deux (l'individu et le collectif). Considérant l'ampleur de la tache on peut en conclure que c'est mort.
A Herve 29 s : non. Une deuxième raison pour dire que c'est mort.
Finalement, l’espèce humaine ne vaut pas plus cher que n'importe quelle espèce vivante qui cherche à croitre sans limite et qui fini par se faire limiter soit par la croissance d’espèces concurrentes soit par la destruction de son écosystème.Il en va de l’écologie comme de la justice sociale, elle est nécessaire, elle est morale, elle est défendue par quelques "éclairés" mais au contact de la bêtise humaine et malgré quelques victoires, ne sera jamais mise en place.
PS : il est possible de vivre joyeusement avec cela en tête mais cela nécessite un petit travail sur soi (résilience) du même ordre que d'accepter, sans stress, le sort qui nous attend tous depuis la naissance.