Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Avenir sans Pétrole

Publication du rapport "Vers des territoires résilients en 2030"

5 Mai 2014 , Rédigé par Benoît Thévard Publié dans #intro

C'est le 3 avril dernier qu'a eu lieu le colloque au Parlement Européen "Vers des territoires résilients en 2030", à l'occasion duquel j'ai présenté les conclusions de mon étude. Le rapport, désormais disponible en téléchargement, propose une vision pragmatique d'une évolution souhaitable et soutenable pour les territoires européens, en faisant un zoom sur l'échelle locale que nous avons considérée comme seule à pouvoir assurer un fonctionnement durable, dans un contexte de disparition de l'énergie abondante et bon marché.

Les grandes lignes de cette étude sont décrites dans la vidéo ci-après (durée 30 minutes).

N'hésitez pas à partager vos commentaires et avis sur le contenu et les propositions. Bonne lecture à tous !

Lien de téléchargement du rapport

Présentation des conclusions du rapport à l'occasion du colloque du 3 avril

Pour visionner l'intégralité du colloque, la vidéo est disponible en anglais et en français ici.

Publication du rapport "Vers des territoires résilients en 2030"

Partager cet article

Commenter cet article

Josue 11/05/2014 21:38

Merci Benoît pour cette étude. C'est un travail difficile que de tenter d'imaginer des scénarios du futur.
C'est amusant de lire dans certains commentaires à quel point être défenseur du nucléaire (peut être payé pour semer le doute sur des forums ?) ressemble de plus en plus à une position dogmatique, quasi religieuse. Et si on n'est pas de leur avis... Je te trouve bien patient et tolérant au contraire, mais ne perd pas trop de temps ces personnes :-)

Fabrice 01/10/2014 12:31

"Seul le nucléaire peut maintenir nos condition de vie"... Oui, si l'uranium voyageait à dos d'âne et que notre parc n'était pas obsolète. Si ITER n'avait pas été un gouffre financier et n'avait couvert de ridicule notre beau pays. Bonne résilience PH.

Basic 22/05/2014 13:58

PH, fais gaffe, t'es trop acide !

PH 12/05/2014 17:06

Le seul point au sujet duquel nous sommes d'accord, c'est que les pays sans nucléaire s'en sortiront moins bien, Thévard devrait aller les conseiller. Il est possible néanmoins de déployer 3000 GW d'ici 2050 avec la matière fissile accessible (cf scénarios du LPSC par exemple). En France, nous avons par exemple 25 ans d'électricité en réserve.

L'uranium est présent dans toute la surface terrestre, les actinides émettent la même particule alpha à 5 MeV que les isotopes de l'uranium. Les produits de fissions à vie longue ne changent pas la radioactivité naturelle. En France , on revient à la radiotoxicité de la mine en environ dix mille ans. On en a rien à faire que des actinides émettent des alpha dans l'argile à 500 m alors qu'il y a la même quantité de becquerels au-dessus.

30 réacteurs, c'était seulement pour la Russie. Le Giec propose de tripler le parc nucléaire. Le nucléaire va être en forte croissance.

Mycle Schneider, tu le copies, moi je le démonte. 20 000 techniciens à former ce n'est pas si difficille. Mycle Schneider est un antinucléaire notoire, un militant.

Tu ne peux citer aucune contre vérités. Que vaut ton opinion sur les déchets alors que le stockage a fait l'objet d'une validation scientifique pluridisciplinaire basé sur une expérimentation ? Il est évident que l'acier et les verres dureront plus longtemps que le césium 137. Ensuite le verre puis l'argile retiennent les actinides au bout de 100 000 ans, on a une mine d'uranium 235 et une mine de neptunium 237. Mais le neptunium n'émet même pas de radon, alors que le radon est le radionucléide qui nous transmet la radioacitivité de l'uranium qui nous entoure.

josue 12/05/2014 16:00

Tu me fais rire PH avec tes "arguments".

1°) Il n'y a pas de solution à moyen ni long terme pour les déchets nucléaires, prétendre le contraire est simplement un mensonge. Personnellement, je pense aussi à tous les êtres vivants qui me suivront, dont mes enfants, et mon confort d'aujourd'hui ne justifie pas qu'on leur fasse cadeau de tels déchets.

2°) Les problèmes énergétiques ne s'arrêtent pas à la frontière de la France. Si tu veux remplacer les combustibles fossiles (un chiffre qui circule est que cela représente environ 10 térawatt, mais on peut toujours discuter et manipuler les chiffres, tu le feras sans doute) par du nucléaire, il faudrait construire 10.000 réacteurs nucléaires. C'est impossible... et même si c'était possible, alors on aura de l'uranium pour 10 ans ou 20 ans maximum. Donc pas de quoi rentabiliser tes centrales.

3°) Dans le même ordre d'idée, le fait que l'on construise aujourd'hui 30 réacteurs à travers le monde va juste ralentir un peu le déclin du nucléaire. Car ces 30 réacteurs ne remplaceront pas ceux qu'on va fermer, pour ça il en faudrait 67 de plus en construction. Le nucléaire est bien en déclin. Désolé de te décevoir si tu ne l'avais pas compris.

4°) Pour la "main d’œuvre", tu sembles peu informé aussi : «La situation est dramatique quant à la problématique du maintien des compétences et de la gestion du savoir. Le président d’EDF a déclaré en 2011 que, jusqu’en 2017 , la moitié des agents travaillant dans le nucléaire partiront à la retraite. Comment est-ce qu’on forme la moitié des techniciens d’une flotte de 58 réacteurs nucléaires en 6 ans ? [...] Beaucoup d’ingénieurs nucléaires jeunes diplômés n’entrent pas dans la filière ou la quittent après peu de temps. Et pour cause, les gens se rendent compte rapidement que l’avenir rose d’une industrie en plein boum n’existe pas» (Mycle Schneider)

Je pourrais continuer mais c'est sans intérêt.

Et je ne te répondrai plus, ta stratégie est transparente, tu abreuves de chiffres et de pseudo vérités afin de semer le doute auprès des lecteurs de ce blog. Ou peut-être es-tu complètement dans le déni de la réalité actuelle en te raccrochant à tes fantasmes technologiques. J'ai mieux à faire...

Par contre, merci encore à Benoît pour ce rapport. Il y a beaucoup de belles dynamiques et de créativité une fois qu'on s'ouvre aux projets qui construisent la résilience et le mieux vivre pour aujourd'hui et demain.

GF 12/05/2014 15:11

merci ben pour ce super travail. je trouve le débat plutôt marrant en fait. c'est un vrai sujet de société et il faudra bien arriver a en parler a plusieurs un jour. je pense qu'il est plus intéressant d'ajouter des propositions argumentées que de démonter les propositions des autres.
a bientôt.

PH 09/05/2014 22:55

Lamentable . Un ingénieur français qui gobe le bilan carbone de Sovacool. Seul le nucléaire peut maintenir nos conditions de vie. Thevard n'est pas à la hauteur.

PH 10/05/2014 23:30

N'inversons pas les rôles, c'est vous qui vous définissez expert. De mon côté, j'ai seulement une certaine expérience pour démonter les manipulations dans le domaine de l'énergie, par exemple le Nice Grid que vous avez cité en est une, car même dans les Alpes maritimes la demande maximale d'énergie a lieu en hiver, alors l'autonomie avec du solaire est une impossible.

Le problème, n'est pas très compliqué, même si on prend en compte les incertitudes (rendement et coût PV par exemple), et il est possible de faire le tour de la question. Enfin, ce qui repose sur des preuves expérimentales et les lois de la physique a en effet le statut de vérité scientifique.

THEVARD 10/05/2014 19:32

Vous prétendez donc connaitre suffisamment le monde et ses composantes pour détenir LA vérité, ce qui n'est pas mon cas. Je crois le monde beaucoup trop complexe pour qu'une seule personne puisse prétendre détenir LA solution. Je pourrais passer des heures à vous apporter des arguments mais il est évident que votre militantisme vous aveugle et que la discussion serait impossible. Je n'irai donc pas plus loin avec vous sur le nucléaire mais en revanche, si vous avez des éléments constructifs à apporter sur d'autres points, vous restez le bienvenu sur ce blog, tant que vous restez respectueux et courtois.

PH 10/05/2014 18:08

Bonjour Benoît Thévard,

Je confirme en effet que vous n'êtes pas à la hauteur. Il est facile de voir que Sovacool , raconte n'importe quoi, sans être expert. D'ailleurs l'expert que vous citez est probablement notre ami commun BMD.

Ensuite, vous faites référence à l'énergie finale, ce qui est une absurdité pour qui connaît la physique, puisque la conversion chaleur travail a eu lieu dans un cas et pas dans l'autre.

Vous n'êtes pas à la hauteur parce que vous n'avez compris que le nucléaire réclame 10 fois moins d'investissement physique que l'éolien ou le photovoltaïque que vous soutenez. Et qui fournissent également de l'électricité au passage.

Vous présentez l'éolien et le photovoltaïque comme locales, alors qu'ils réclament des réseaux à l'échelle du continent.

Nous pouvons sortir du pétrole, à l'aide de 19 EPR supplémentaire , une base est le scénario négapep et il suffit de remplacer le gaz résiduel par le charbon et le pétrole résiduel par le gaz.

Donc la résilience, serait remplacée par une réaction en faveur de l'atome comme en 1973.

Ce n'est pas seulement Sovacool, mais des fondements de votre approche du pic qui sont faux.

Vous n'aimez pas mon ton, moi, je n'aime pas le ton que vous avez vis à vis de l'industrie nucléaire. Nous sommes quittes

Cordialement

THEVARD 10/05/2014 14:52

Bonjour PH,
Merci pour votre commentaire. Il semble en effet que cette référence soit contestée par certains experts. Je n'ai aucun problème pour accepter cet élément. Vous conviendrez que le bilan carbone du nucléaire n'est pas un élément fondateur de cette étude, en plus du fait qu'il est impossible d'avoir des chiffres indiscutables sur la filière nucléaire (comme sur celle du pétrole). Si c'est le seul argument que vous avez, à la lecture de mes travaux, pour dire que je ne suis pas à la hauteur, c'est que vous n'avez pas compris l'objet même du rapport. Enfin, si vous pensez que seul le nucléaire peut préserver nos conditions de vie, c'est que vous n'avez pas pris le mesure des enjeux, d'une part parce qu'il sera impossible de préserver nos conditions de vie telles qu'elles existent aujourd'hui, et d'autre part parce que le nucléaire fourni de l'électricité qui ne représente qu'une faible part de l'énergie finale consommée dans le monde.
Je respecte votre point de vue mais moins le ton de votre propos. J'ai reçu un commentaire par ailleurs d'un expert à la retraite de l'IFP, qui remet en cause cette étude de Sovacool mais qui reconnait par ailleurs les autres intérêts du travail effectué. Tout est question de style....

Paolo 08/05/2014 08:53

Grazie Mille !

Sylviane 08/05/2014 06:20

Merci, je guettais un peu!!

world 07/05/2014 14:09

Merci .