Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Avenir sans Pétrole

En pleine croissance ... de sensibilisation !

14 Mars 2012 , Rédigé par Benoît Thévard Publié dans #Diffusion

Réussir à se faire entendre, parmi les millions d'informations disponibles sur la toile, et contre les 3h30min par jour que chaque français passe devant sa télé ... ce n'est pas une mince affaire ! Je suis donc enchanté de voir que vous avez été plus de 100.000 à visiter mon blog en 18 mois.


Capture.JPG

 

Malgré tout, la confusion règne alors qu'il y a urgence...


Urgence, pour certains, à brouiller le message: acharnement thérapeutique sur une croissance en état de mort clinique !


Urgence, pour d'autres, à changer les modes de vie et à se préparer aux immenses changements qui nous attendent.


 

Considérant les premiers comme des personnes irresponsables, malhonnêtes ou inconscientes, je m'efforce de diffuser un message à contre courant, basé sur une analyse pragmatique de la réalité. Il s'agit en quelque sorte de faire naître une "peur positive" ; une peur qui nous pousse à agir et nous permet de sortir du déni.

 

La prise de conscience des enjeux est une étape indispensable à la mise en oeuvre du changement. Ne pas lutter contre l'imposante désinformation nous conduirait à une situation bien plus critique encore.

 

Cependant, il semble que le besoin de sensibilisation augmente sans cesse, à en croire la demande de conférences sur le sujet. Comment pourrait-il en être autrement alors que les premières stations affichent le litre d'essence à 2 euros le litre ?

 

I71F2096_2.jpgImage: Christophe Hunsicker-ACETeam

 

C'est donc avec cette volonté de clarifier encore et toujours le message, que je voyage à travers la France pour répondre aux questions, communiquer dans la presse écrite, les médias internet, télévisions ou radios.

 

Je souhaitais donc partager avec vous mes dernières communications, afin que vous puissiez diffuser et expliquer cette réalité à laquelle nous sommes confrontés.

 

Journal du Pays Basque

Penser l’après-pétrole

 

Entretien vidéo pour l'agora de Bretagne lors de ma conférence à Nantes

 


Magazine Friture

Notre société est malgré elle addict au pétrole

 

Entretien radio sur MégaFM

Châteauneuf sur Loire en Transition

 

Journal Sud Ouest

Imaginer l'après-pétrole

 

Partager cet article

Commenter cet article

José (Pepe) 30/03/2012 08:38


Rebonjour,


Amha, le problème de la prise de conscience du pic pétrolier, est une manifestation d'un problème plus général de formation de nos schémas mentaux. En général, notre éducation nous a préparés à
l'appréhension de problématiques statiques, qui sont plus faciles à gérer que les réalités dynamiques. Mais à toutes les échelles, l'univers est dynamique, et c'est cette manière de le considérer
qui s'est développée dans les milieux scientifiques surtout depuis les années 60-70 ( le rapport Meadows et l'hypothèse Gaia faisant figure de précurseurs). Les résultats de l'analyse sont dès
lors totalement différents. Il s'agit d'une course entre notre dégradation de l'environnement et le renouvellement naturel quand il est possible. Pour le pétrole, étant donné sa vitesse de
formation, le problème peut être considéré comme statique (sauf théorie peu étayée du pétrole abiotique), et le risque est majeur. Mais dans les autres domaines, établir une distinction entre
ressources renouvelables et non renouvelables est généralement un leurre, et ce nouveau manichéisme qui imprègne les consciences, en créant une "bonne conscience" peut s'avérer tout aussi
dangereux. L'exemple des "bio"-carburants, qui font croire à beaucoup que nous détenons déjà les solutions de l'après-pétrole, illustre cette erreur (sans même mentionner leur EROEI lamentable).
Déforestation, gestion de l'eau: nous transformons des problèmes locaux de court terme en problèmes globaux de long terme, en dépensant plus que la plan ète est capable de reconstituer. La SEULE
solution viable à notre protée est la décroissance, parce que nous allons trop vite (eh oui, c'est encore la dynamique). Mais comment la faire accepter dans un système fondé sur la croissance
dans notre vie quotidienne (population, consommation, etc.).


En refusant de relayer le paradigme de la sobriété, les médias ont une grande part de responsabilité. Ainsi, parce qu'ils l'ont entendu et le transmettent, on entend souvent les gens dire que les
compagnies automobiles ont déjà préparé l'après-pétrole, et que dans les cartons les véhicules de demain sont prêts à nous être vendus au prix fort;  curieux conspirationnisme, puisque
finalement il rassure, nous pourrons continuer sur notre lancée!


Non, nous n'avons pas d'autre choix que de changer nos modes de vie, mais il serait temps de l'envisager positivement en faisant le bilan de ce que le progrès nous a apportés réellement, et en
n'en gardant que le meilleur, ce qui serait déjà amplement suffisant. Réfléchir sur la consommation ostentatoire, le confort, le luxe par rapport à nos besoins réels "moins de biens plus de
liens" devient urgent.

José (Pepe) 29/03/2012 07:16


Bonjour Benoît,


Louable démarche et dommage qu'elle ne soit pas relayée par les grands médias, qui s'en tiennent au prix du carburant et nous trouvent toujours des boucs émissaires (Libye, Iran etc.). Voyant
comment réagit le Français moyen (comme sûrement la plupart des habitants moyens d'un pays, râler ou "conspirationner"), je crains que la prise de conscience générale tardive soit emportée par
l'inertie du système...

Sylvain 19/03/2012 20:51


Bravo Benoît pour ton effort ininterrompu de sensibilisation!

Josué 14/03/2012 20:18


Salut Benoît,


Tu es aussi découvert et écouté ici depuis quelques jours, à côté
d'autres experts qui servent la transition vers un monde préférable au présent.


Merci à toi,


Josué

Benoît Thévard 19/03/2012 15:07



Merci Josué, j'espère avoir le plaisir de venir vous voir bientôt !