Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Avenir sans Pétrole

Transition à Semur-en-Auxois !

31 Janvier 2011 , Rédigé par Benoît Thévard Publié dans #Actions

Semur est une très belle ville médiévale de 4200 habitants située au cœur de la Bourgogne. C’est au printemps 2010 que Susan Cerezo et Frédéric Pham, séduits par le mouvement des villes en transition, décident de tenter l’expérience sur leur territoire.


Dans un article du journal «Le Bien Public », Frédéric raconte :

« Susan a découvert ce mouvement lors d’un séjour en Angleterre et a été conquise par l’énergie des personnes appliquant la transition. Son adhésion enthousiaste m’a séduit. Le mouvement de transition prend une ampleur nationale et bénéficie déjà d’une dimension internationale déjà immense. »


Tous deux décident alors d’organiser à Semur des projections du film "In transition" et réalisent, avec des amis, le doublage en français du film de Rebecca Hosking : une ferme pour le futur. L’objectif est de sensibiliser les citoyens sur notre dépendance au pétrole dans le cadre de l'agriculture, à l’aide du témoignage de spécialistes et avec une recherche de solutions concrètes.

La première projection  de ce deuxième film a rassemblé une soixantaine de personnes et elle a surtout permis de constituer une équipe solide et motivée, prête à s’engager dans le mouvement.

 


Avec une volonté totale d’ouverture et dans une logique inclusive, les membres de l’équipe sont allés rencontrer élus, acteurs, associations, commerçants, habitants et agriculteurs afin de leur parler de cette initiative naissante.


Après quelques échanges par internet, j'ai rencontré Susan et Frédéric à Paris, juste avant l’enregistrement de l’émission Terre à Terre sur les Villes en Transition.


Séduits par nos démarches mutuelles, nous avons décidé que serait organisée une conférence sur le pic pétrolier, ses conséquences sur la vie locale et la transition qui s'impose.


Ainsi, c’est le vendredi 28 janvier, quelques jours après mon intervention pendant le  colloque à l’Assemblée Nationale, que je suis allé à la découverte de cette ville magnifique pour faire une conférence. Cette soirée à été une réussite totale avec environ 130 personnes curieuses et attentives, intéressantes et intéressées.

 

P1280009.JPG


Nous avions choisi un déroulement de la soirée en deux étapes. Pendant la première, j'ai présenté le pic pétrolier afin de faire prendre conscience qu’il ne reste pas 40 ans de tranquillité, puis j'ai passé en revue toutes les alternatives énergétiques afin de voir si elles sont en mesure de régler le problème (vous devinerez quelle en est la conclusion). J'ai terminé par un état des lieux de notre dépendance à l’énergie et des ordres de grandeur.


Après une pause-collation bien méritée, permettant les échanges et l'assimilation des nombreuses informations reçues, j'ai présenté la seconde partie. Celle-ci abordait les pistes de solution, tant aux niveaux national que local, l’explication de la résilience et le recentrage nécessaire sur les besoins primaires.


Il me semble que chacun est reparti satisfait de cette soirée. Je ne boude pas mon plaisir d’avoir diffusé un peu plus ce message important.


Toutefois, je n’allais pas repartir comme ça ! L’équipe m’a consacré la journée de samedi pour me faire découvrir la ville et je suis tombé sous son charme. Ses habitants, ses commerces, ses potagers, son histoire et ses monuments présentent tous les atouts et le potentiel pour réussir la transition et sortir de la dépendance au pétrole.

 

semur-en-auxois.jpg


Je suis reparti avec des images plein la tête, pensant revenir dans quelques années (et surement bien avant !) pour constater l’utilisation des chevaux de trait pour le transport de personnes et l’agriculture, la valorisation des terrains qui bordent les remparts en jardins familiaux, la réouverture de l’herboristerie du centre et la mise en circulation d’une monnaie locale …


Il y avait tellement de possibles et tellement de rêves dans les yeux de cette équipe. Des citoyens qui ne s’effondrent pas devant les aspects dramatiques du pic pétrolier mais qui, bien au contraire, profitent de cette occasion pour catalyser l’émulation collective et rassembler les forces autour d’un grand projet commun.

Partager cet article

Commenter cet article

JBC 11/03/2011 17:22



Eh bien voilà en effet qui sert de bel exemple. L'expérience des autres est toujours enrichissante et sera largement copiée, euh... tranposée !


Le territoire où j'habite est certes moins idyllique que cette belle région de Semur en Auxois, mais possède aussi des charmes, encore bien visibles, malgré l'invasion du maïs.