Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Avenir sans Pétrole

Un peu d'humour: les métiers de demain !

7 Avril 2011 , Rédigé par Benoît Thévard Publié dans #Regard critique

C'est le premier billet d'humour de ce blog ... parce que parfois, il vaut mieux en rire !

Alors que j'étais sur le quai d'une gare, je me suis retrouvé face à une affiche qui n'a pas manqué d'attirer mon attention. Il s'agissait d'une publicité pour la semaine de l'industrie "sous le haut patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy".

Sur cette affiche (voir ci-dessous), le titre évocateur invite le public à venir découvrir les métiers de demain, illustrés par des représentations explicites de ce qu'envisagent nos industriels:

metiers-demain1.JPG

Ainsi donc, les métiers d'avenir consisteraient à construire des fusées, des avions, des voitures, des trains, des bateaux, des ponts, des satellites, des puces électroniques, et accessoirement des panneaux solaires et des éoliennes ...

A en croire cette affiche, l'avenir des jeunes passera par la construction de toutes ces machines dont nous savons aujourd'hui qu'il n'y aura plus assez d'énergie pour les fabriquer et alimenter !

Je me souviens encore, lorsque j'étais gamin, de la vision futuriste que l'on avait de l'an 2000. Nous aurions pu faire exactement la même affiche à l'époque, sans aucune conscience des enjeux planétaires. Comment est-il possible que, 20 ans plus tard et avec la connaissance des enjeux climatiques et énergétiques, la vision de l'avenir n'ait toujours pas évolué chez les dirigeants industriels ?

Au sujet de cette "propagande", il me vient à l'esprit la phrase de Christophe de Margerie (Pdg de Total) qui disait que "c'est soit ignorant, soit très con, soit une volonté de tromper et ça c'est beaucoup plus grave".

Il tenait ce propos au sujet de l'affirmation selon laquelle, seule la spéculation était responsable de la hausse des prix du pétrole.

Je me suis donc amusé quelques minutes pour caricaturer cette publicité en y insérant des exemples de ce que je pense être les vrais métiers de demain, ceux dont l'Homme aura toujours besoin pour faire vivre une population de plus en plus nombreuse, sur une planète dont nous épuisons trop rapidement les ressources.

metiers-demain2.JPG

Je trouve dramatique de tromper les jeunes en leur faisant croire que nous vivrons demain la même progression technologique et industrielle que celle du siècle dernier.

Pourtant, au milieu de tous ces articles souvent trop sérieux, je voulais partager avec vous le sourire que m'a inspiré cette publicité.

Partager cet article

Commenter cet article

AJC 10/12/2011 23:58

Développer l'intelligence surement, mais plus facile à dire qu'à faire! Pour ce qui est de la dépopulation, si elle a un effet bénéfique en terme de consommation et donc d'impact écologique, et
peut sans doute permettre de gagner du temps, il me semble qu'il ne faut pas négligé le fait qu'elle entrainera un ralentissement des découvertes et du progrès par diminution de la quantité de
cerveau disponible, si j'ose dire, sans parler du vieillissement de la population. Tous à l’abattoir ?! Une raison de plus de ne pas trop attendre la solution miracle venant des technologies.

Patrick 06/12/2011 11:52


Et si c'était l'intelligence qu'il fallait développer ? Pour trouver des solutions, il faut forcément améliorer nos capacités à réfléchir, à inventer, nos capacités de découvertes.

avionnette 02/12/2011 18:57


Bonjour,


des gens y'en a deja trop !


certains processus comme la famine à très grande échelle devrait aider à la dépopulation. Le réchauffement climatique associée à une destruction des sols devrait faire le travail. la fin du
pétrole signera la fin de la médecine moderne, et l'espérance de vie baissera, aidé en cela par les catastrophes sanitaires en gestation, pesticides, rayonnement, etc... tel est notre destin et
d'ailleurs il n'y a pas de raison de notre avenir soit différent de celui de bactéries dans un milieu fini puisque notre comportement est similaire à celui des bactéries.


le contrôle coercitif des naissances se justifie si l'éducation ne fonctionne pas

pierre bertrand 24/11/2011 14:41


Bonne page d'humour... mais on rit jaune !


Merci en tous cas pour cette parenthèse souriante. Amitiés,


Pierre

Noélie 09/06/2011 09:20



Je ne dis pas qu'on aura le même niveau de vie, simplement qu'il y a peut-être une certaine quantité de technologie acceptable, par exemple des ordinateurs, appareils électroménagers, etc...
partagés, réparés, avec des éléments, notamment les métaux rares, qu'on recyclerait. Pour ce qui est de la consommation d'énergie, je doute que l'informatique en soit une part si importante. On
peut envisager un monde où on n'irait sur Internet que la journée ou quand il y a du vent, à cause des contraintes des énergies renouvelables...


Pour ce qui est de la population, je suis d'accord, mais quand on dit ça, même en précisant qu'on est contre le contrôle des naissances coercitif (encore heureux), on observe des levées de
bouclier. Le simple fait de dire qu'il y a trop de gens (ou qu'il y aura un jour trop de gens si on continue comme ça) sur terre touche à l'émotion... C'est un débat qu'il faut avoir, mais ce
n'est pas facile.